Qu’est-ce qu’un agrosystème ?

evening-photo-small-forest-blooming-field-sunflowers-against-backdrop-setting-sun
En résumé

Un agrosystème, ou agroécosytème, est un écosystème modifié par l'homme. Si l'on veut briller en soirée, on dira que c'est un écosystème anthropisé. Anthropisé pour quoi ? Pour en tirer des ressources organiques, des choses qui se mangent, par exemple.

Table des matières

Un agrosystème, ou agroécosytème, est un écosystème modifié par l’homme. Si l’on veut briller en soirée, on dira que c’est un écosystème anthropisé. Anthropisé pour quoi ? Pour en tirer des ressources organiques, des choses qui se mangent, par exemple.

Qui dit agrosystème dit écosystème, et dit donc interactions fortes des différentes « espèces » coexistantes (un champ de céréales made in Monsanto n’est donc pas un agrosystème, puisqu’une seule « espèce » y vit, ou plutôt y survit).

Les interactions complexes au sein d’un agrosystème permettent d’éviter bien des écueils de l’agriculture intensive accro aux intrants. Par exemple, le sol d’un agrosystème est une sorte de superorganisme, un réseau inextricable où champignons, bactéries et racines échangent notamment de l’eau, des minéraux, voire du matériel génétique, et autres informations (même si on ne comprend pas trop comment ça « marche »).

Agrosystème est en fait un mot savant pour désigner des pratiques ancestrales qui ne consistaient pas à raser une forêt pour planter des trucs à la place, mais à planter des trucs dans la forêt (quand un agrosystème inclut des arbres, on parle parfois d’agroforesterie).

Un jardin en permaculture est un exemple d’agrosystème. Une  »simple » butte de culture bien foutue (avec céréales, légumineuses et cucurbitacées, par exemple), ou un potager adossé à une haie touffue (pleine d’insectivores à plumes), peuvent, avec un peu de souplesse, être considérés comme de petits agrosystèmes simples. Le concept d’agrosystème peut aussi être poussé assez loin, jusqu’à la « forêt nourricière ».

Laisser un commentaire